Allergie au pollen

Allergie au pollen : un traitement naturel grâce au trio gagnant

L’allergie au pollen, également appelée « rhinite allergique saisonnière » ou « rhume des foins », est une affection courante qui affecte des millions de personnes chaque année, entraînant des symptômes tels que des éternuements, des démangeaisons et une congestion nasale.

Découvrez donc dans le présent article notre sélection des meilleurs remèdes naturels pour gérer efficacement une allergie au pollen !

Pourquoi opter pour un traitement naturel pour soulager les allergies au pollen ?

Le traitement classique de l’allergie au pollen repose essentiellement sur des médicaments antiallergiques, notamment les antihistaminiques, les décongestionnants et les corticoïdes.

Allergie au pollen femme

Bien que ces médicaments soient généralement efficaces pour gérer les symptômes allergiques, ils peuvent être à l’origine de plusieurs effets indésirables :

  • Les antihistaminiques : peuvent provoquer des effets secondaires à type de somnolence, sécheresse buccale, maux de tête, nausées, constipation et étourdissements. Certains antihistaminiques peuvent même être à l’origine de troubles de la vision, de battements cardiaques rapides ou irréguliers et de confusion mentale.
  • Les décongestionnants : peuvent causer nervosité, insomnie, sécheresse buccale, maux de tête, augmentation de la pression artérielle, rétention d’urine, tremblements, agitation et palpitations.
  • Les corticoïdes : peuvent provoquer une perturbation du système immunitaire, un amincissement de la peau, une cataracte, un déséquilibre glycémique, une rétention d’eau et un gain de poids.

Ainsi, de plus en plus de personnes présentant une allergie au pollen préfèrent éviter les médicaments classiques, optant pour des traitements naturels mieux tolérés par l’organisme et tout aussi efficaces !

Quels sont les différents types de pollen et comment affectent-ils le corps humain ?

Allergie au pollen fleurs pollen

Il existe principalement trois types de pollen qui peuvent causer des allergies chez les personnes sensibles :

  • Le pollen d’arbres comme le bouleau, l’aulne, le cèdre, le chêne, le frêne, l’érable et le noisetier.
  • Le pollen de graminées comme l’herbe à poux, le chiendent, la fléole des prés, le ray-grass et le pâturin.
  • Le pollen de mauvaises herbes comme l’ambroisie, la marguerite et la pariétaire.

Lorsque ces types de pollen sont inhalés, le système immunitaire de certaines personnes considère le pollen comme une menace étrangère et réagit de manière excessive et inadaptée, provoquant une « réaction allergique » avec la libération de toutes sortes de substances pro-inflammatoires, notamment l’histamine (d’où l’utilisation des antihistaminiques contre les allergies saisonnières).

Allergie au pollen printemps

Quels sont les symptômes des allergies au pollen ?

Les symptômes du rhume des foins sont le résultat d’une réaction immunitaire excessive face à une substance inoffensive représentée par le pollen. Ils peuvent varier d’une personne à une autre selon le degré de l’allergie, la quantité de pollen dans l’air (très élevée au printemps et en été)…

Voici quelques-uns des symptômes les plus courants de l’allergie au pollen :

  • Écoulement nasal ;
  • Démangeaisons et irritation des yeux ;
  • Larmoiements ;
  • Picotements de la gorge ;
  • Éternuements répétés ;
  • Démangeaisons cutanées ;
  • Toux sèche.
Allergie au pollen femme

Dans certains cas sévères, l’allergie au pollen peut entraîner des symptômes graves, notamment des difficultés respiratoires, des sifflements respiratoires et des douleurs thoraciques.

Guide pratique : notre trio de solutions naturelles pour lutter contre les allergies aux pollens

Pour lutter efficacement contre les allergies aux pollens, il est recommandé de commencer le traitement avant le début de la saison pollinique, c’est-à-dire quelques semaines (1 à 2 mois en général) avant le printemps ou l’été.

Débuter le traitement tôt permet à l’organisme de se familiariser avec le traitement et de bien préparer le système immunitaire à tolérer les allergènes (pollens).

Voici à présent quelques-uns des meilleurs remèdes naturels contre les allergies saisonnières qui composent notre trio gagnant :

Un probiotique : spécifique pour limiter la contamination à travers l’intestin

Les probiotiques sont des micro-organismes bénéfiques pour la santé qui contribuent à renforcer le système immunitaire et à maintenir un équilibre sain de la flore intestinale.

D’après les recherches, les probiotiques auraient également un effet bénéfique sur les allergies aux pollens.

En effet, les probiotiques, en particulier certaines souches bactériennes telles que le Bacillus clausii et le Clostridium butyricum, peuvent aider à réduire l’inflammation dans l’organisme en régulant le système immunitaire, y compris au niveau des voies respiratoires et digestives.

Notre complément alimentaire Clasporin, riche en Bacillus clausii et Claustridium butyricum, peut aider à réduire la réponse immunitaire excessive en cas d’allergie au pollen en régulant la production de certaines substances pro-inflammatoires (cytokines) et d’autres composés impliqués dans la réponse allergique.

Il est également efficace pour réduire la susceptibilité aux allergies saisonnières en empêchant les allergènes (pollens) de pénétrer dans le corps, notamment en renforçant la barrière intestinale et respiratoire.

La quercétine : un antihistaminique naturel puissant pour soulager les symptômes du rhume des foins

La quercétine est un flavonoïde présent dans de nombreux fruits, légumes et herbes. Il s’agit d’un antioxydant possédant de puissantes propriétés anti-inflammatoires et antihistaminiques.

Dans le cadre d’une allergie au pollen, un traitement à base de quercétine peut contribuer à réduire les symptômes en bloquant la libération d’histamine, une substance chimique produite par le système immunitaire en réponse à un allergène (en l’occurrence le pollen).

En effet, c’est l’histamine qui est en grande partie responsable des différents symptômes d’allergie, tels que les éternuements, le nez qui coule, les yeux qui piquent et la toux. En bloquant la libération d’histamine, la quercétine aide la personne allergique à lutter naturellement contre ces symptômes désagréables.

Avec ces 300 mg de quercétine par comprimé, notre complément alimentaire Istanat représente un remède naturel de choix contre le rhume des foins.

En plus de participer à l’atténuation des symptômes en réduisant la libération de l’histamine, une prise régulière d’Istanat contribue au maintien d’un bon fonctionnement du système immunitaire grâce à sa richesse en vitamine C et en magnésium (deux nutriments importants pour l’immunité).

Hydrolat « Allergies Printanières » : pour soulager les symptômes des allergies saisonnières

L'hydrolat "allergies printanières" est un mélange spécialement conçu pour soulager les symptômes d'allergies saisonnières. Il est composé d'hydrolats de camomille bleue, de camomille romaine et de lavande fine, qui agissent en synergie pour apporter un soulagement efficace.

Allergies saisonnières hydrolat

L'hydrolat de camomille bleue possède des propriétés anti-inflammatoires et calmantes, tandis que l'hydrolat de camomille romaine a des effets antihistaminiques et antispasmodiques. L'hydrolat de lavande fine, quant à lui, apaise et détend le système nerveux. Ensemble, ces trois hydrolats aident à réduire l'inflammation, bloquer la libération d'histamine et calmer les voies respiratoires.

Dosage :

  • Enfant de moins de 6 ans: 1 cuillère à café par jour du mélange d’hydrolats dilué dans un verre d’eau.
  • Enfant de plus de 6 ans: 1 cuillère à café deux fois par jour du mélange d’hydrolats dilué dans un verre d’eau.
  • Dosage pour un adulte: 2 cuillères à soupe par jour du mélange d’hydrolats dilué dans un litre d’eau ou 3 x 1 cuillère à café par jour du mélange d’hydrolats dilué dans un verre d’eau.

Pour les enfants et les personnes ne pouvant pas utiliser d'huiles essentielles, l'hydrolat "allergies printanières" est une alternative douce et efficace pour soulager les symptômes d'allergies au pollen.

Conclusion

L’allergie au pollen est une affection fréquente qui revient chaque année lors des saisons polliniques. Pour gérer ses symptômes, il existe un certain nombre de solutions naturelles qui ont prouvé leur efficacité. Parmi ces dernières, découvrez notre trio gagnant :

Allergie pollen traitement naturel
  • Les probiotiques : Clasporin, avec ses deux souches de probiotiques, est un remède efficace contre le rhume des foins grâce à son action bénéfique sur les parois respiratoire et digestive (renforcement et perméabilisation des barrières muqueuses).
  • La quercétine : Istanat apporte la quantité quotidienne optimale de quercétine pour lutter efficacement contre l’allergie au pollen grâce à une triple action antihistaminique, anti-inflammatoire et immunorégulatrice.
  • L'hydrolat "allergies printanières" : cet hydrolat offre une solution douce et efficace face aux allergies saisonnières.

Dans tous les cas, devant une allergie au pollen ou toute autre pathologie allergique, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant d’envisager des alternatives thérapeutiques.

Retour au blog
  • vitamine b12

    Carence en vitamine B12 : les symptômes et risq...

    Les vitamines sont des alliées précieuses de notre santé. Parmi elles, la vitamine B12 occupe une place de choix, jouant un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre système nerveux, la...

    Carence en vitamine B12 : les symptômes et risq...

    Les vitamines sont des alliées précieuses de notre santé. Parmi elles, la vitamine B12 occupe une place de choix, jouant un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre système nerveux, la...

  • remède naturel mal de gorge

    Remèdes naturels contre le mal de gorge

    Lorsque le mal de gorge frappe, il apporte avec lui son lot d’inconforts : difficulté à avaler, douleur aiguë, et parfois une voix rauque qui signale notre détresse à chaque parole...

    Remèdes naturels contre le mal de gorge

    Lorsque le mal de gorge frappe, il apporte avec lui son lot d’inconforts : difficulté à avaler, douleur aiguë, et parfois une voix rauque qui signale notre détresse à chaque parole...

  • Que manger en cas de gastro-entérite (gastro) ?

    Que manger en cas de gastro-entérite (gastro) ?

    Lorsque la gastro-entérite, qu’on appelle communément « gastro », frappe, notre quotidien se trouve rapidement bouleversé ! Entre les symptômes inconfortables comme la diarrhée et les vomissements 🤮, il est crucial de savoir...

    Que manger en cas de gastro-entérite (gastro) ?

    Lorsque la gastro-entérite, qu’on appelle communément « gastro », frappe, notre quotidien se trouve rapidement bouleversé ! Entre les symptômes inconfortables comme la diarrhée et les vomissements 🤮, il est crucial de savoir...

1 de 3