Iode bienfaits et effets secondaires

Iode : Quels sont ses effets secondaires ?

Dans un monde où 2 milliards de personnes sont affectées par une carence en iode, les compléments alimentaires enrichis en iode semblent être une solution idéale. Mais êtes-vous conscient des effets secondaires possibles d’un excès d’iode ?

En effet, l’iode, un minéral vital pour la fonction thyroïdienne, donc pour le corps d’une manière globale, est souvent pris à la légère. Pourtant, son usage, surtout sous forme de comprimés, peut entraîner des réactions indésirables variées, allant de l’hyperthyroïdie aux réactions allergiques, en particulier avec les produits de contraste iodés en milieu médical.

Dans le présent article, nous vous parlerons donc des effets secondaires de l’iode en excès afin que vous puissiez faire des choix éclairés pour votre bien-être, notamment en optant pour des compléments iodés de qualité et en prenant les précautions adéquates.

Iode bienfaits et effets secondaires sel de table

Nous aborderons également les bienfaits essentiels de l'iode pour notre organisme, notamment son rôle crucial dans le fonctionnement de la thyroïde, le développement cognitif et la régulation du métabolisme, soulignant ainsi l'importance d'un apport équilibré de cet élément vital pour notre santé globale.

Quels sont les effets secondaires de l’iode en excès ?

Dans la partie qui va suivre, nous vous présentons un par un les 10 principaux effets secondaires à redouter en cas de prise excessive d’iode, que ce soit à cause d’une alimentation trop riche en cet oligo-élément ou d’une supplémentation/traitement médicamenteux inadapté.

1. Hyperthyroïdie (thyroïde hyperactive)

Votre thyroïde, une petite glande en forme de papillon située à la base de votre cou (à sa face antérieure), utilise l’iode pour fabriquer des hormones thyroïdiennes. Ces dernières sont cruciales, car elles régulent de nombreuses fonctions de votre corps, comme votre métabolisme, votre énergie et votre température corporelle.

Normalement, votre thyroïde contrôle bien la quantité d’hormones à produire. Cependant, lorsque vous consommez trop d’iode — que ce soit par votre alimentation ou par des compléments alimentaires — cela peut parfois perturber ce délicat équilibre. Votre thyroïde peut se mettre à produire trop d’hormones, un état connu sous le nom d’hyperthyroïdie [1].

Les symptômes de l’hyperthyroïdie incluent une perte de poids inexpliquée (cas les hormones thyroïdiennes stimulent le métabolisme et favorise la perte de poids), un rythme cardiaque rapide, de la nervosité, de la fatigue, une intolérance à la chaleur, et parfois un gonflement au niveau du cou dû à un goitre [2].

Il est important de comprendre que l’hyperthyroïdie n’est pas uniquement causée par un excès d’iode — d’autres facteurs peuvent également jouer un rôle [2]. Cependant, si vous prenez des compléments d’iode ou consommez des aliments riches en iode, il est sage de le faire avec modération et sous surveillance médicale, surtout si vous avez des prédispositions ou des antécédents de problèmes thyroïdiens.

2. Hypothyroïdie (thyroïde hypoactive)

Iode bienfaits et effets secondaires hypothyroïdie

Comme mentionné plus haut, la glande thyroïde est comme un moteur qui régule de nombreuses fonctions vitales dans votre corps, de votre métabolisme à votre température corporelle. Dans tout cela, il faut imaginer l’iode est comme le carburant de ce moteur, car c’est un élément indispensable à la fabrication d’hormones thyroïdiennes.

Toutefois, tout comme un excès de carburant peut étouffer un moteur, un apport excessif en iode peut parfois ralentir votre thyroïde, menant à l’hypothyroïdie [3] !

Cette situation peut paraître surprenante, étant donné que l’iode est souvent associé à une amélioration de la fonction thyroïdienne. Mais dans certains cas, votre corps réagit à l’excès d’iode en diminuant la production d’hormones thyroïdiennes pour se protéger contre ce qu’il perçoit comme un déséquilibre. C’est un peu comme si votre thyroïde appuyait sur le frein pour éviter une surchauffe ! C’est ce qu’on appelle une « hypothyroïdie par surcharge iodée »

Si vous développez une hypothyroïdie après une prise excessive d’iode, vous pourriez ressentir des symptômes dus au ralentissement global de votre corps par manque d’hormones thyroïdiennes, notamment [4] :

  • Une fatigue générale ou léthargie
  • Une prise de poids.
  • Une sensibilité au froid (frilosité)
  • Une peau sèche et des cheveux cassants
  • Une constipation
  • Une dépression
  • Un ralentissement des fonctions cognitives
  • Des menstruations irrégulières
  • Des douleurs musculaires et articulaires
  • Une élévation des niveaux de mauvais cholestérol (LDL), augmentant le risque de problèmes cardiovasculaire)

Attention, l’hypothyroïdie peut avoir plusieurs causes, et un excès d’iode n’est qu’un facteur parmi d’autres.

Toutefois, si vous consommez des compléments alimentaires à base d’iode ou des aliments très riches en iode, il est essentiel de le faire avec parcimonie et sous surveillance médicale, surtout si vous avez des prédispositions aux déséquilibres thyroïdiens.

3. Goitre

Iode bienfaits et effets secondaires goitre

En temps normal, un apport adéquat en iode aide votre thyroïde, cette petite glande située à l’avant de votre cou, à fonctionner correctement. Cependant, un déséquilibre dans cet apport, qu’il s’agisse d’un excès ou d’une carence, peut entraîner le développement d’un goitre, c’est-à-dire une augmentation visible de la taille de la thyroïde [5].

Dans le cas d’un excès d’iode, votre thyroïde peut réagir en augmentant de volume dans une tentative de réguler la surabondance d’iode et de maintenir l’équilibre hormonal. Ce processus peut provoquer un gonflement visible à la base de votre cou (goitre).

Le goitre associé à l’excès d’iode est généralement indolore, mais il peut parfois causer une gêne, notamment en exerçant une pression sur d’autres structures du cou, pouvant entraîner des difficultés à avaler ou à respirer [6].

Le goitre peut aussi résulter d’autres facteurs, comme une carence en iode, des troubles auto-immuns ou des nodules thyroïdiens. Ainsi, si vous observez un gonflement au niveau de votre cou, il est conseillé de consulter un professionnel de santé pour un diagnostic précis.

Afin de prévenir le risque de goitre lié à l’excès d’iode, une consommation modérée et équilibrée de cet élément est essentielle, que ce soit via l’alimentation ou des compléments alimentaires.

4. Thyroïdite

Un excès d’iode peut également provoquer une thyroïdite, une inflammation de la thyroïde [7]. Cette dernière se manifeste généralement par une douleur ou sensibilité au niveau du cou (siège de la thyroïde), une fatigue, une fièvre légère, une sensation de malaise général

Dans certaines situations, la thyroïdite par excès d’iode peut entraîner une perturbation de la production d’hormones thyroïdiennes, conduisant à une hyperthyroïdie (augmentation de la production hormonale thyroïdienne) ou à une hypothyroïdie (diminution de la production hormonale thyroïdienne).

Ainsi, si vous prenez des compléments alimentaires à base d’iode et que vous constatez les symptômes cités précédemment (sensibilité au cou, fatigue…), stoppez la supplémentation et consultez votre thérapeute !

5. Réaction allergique

Lorsqu’on évoque l’iode, il est essentiel de considérer la possibilité de réactions allergiques, bien que rares, chez certaines personnes. Si vous utilisez des compléments alimentaires contenant de l’iode ou consommez des aliments riches en iode, il est important d’être conscient de cette éventualité.

En effet, chez certaines personnes, l’exposition à l’iode, surtout sous certaines formes comme les produits de contraste iodés utilisés en imagerie médicale, peut déclencher une réaction allergique [8].

Les symptômes d’une réaction allergique à l’iode peuvent varier en gravité. Ils incluent généralement des éruptions cutanées, des démangeaisons, de l’urticaire, et dans des cas plus graves, un œdème de Quincke, qui est un gonflement soudain et potentiellement dangereux, notamment s’il affecte les voies respiratoires.

Il est important de faire la différence entre réactions allergiques véritables et intolérance à l’iode, qui est plus courante et généralement moins sévère. Les symptômes d’intolérance peuvent inclure des troubles digestifs ou des éruptions cutanées légères.

Si vous suspectez une réaction allergique à l’iode, il est impératif de consulter immédiatement un professionnel de santé !

De plus, si vous avez déjà eu une réaction allergique au iode, informez-en toujours votre thérapeute avant de prendre des compléments alimentaires ou de subir des examens médicaux impliquant des produits de contraste iodés.

6. Troubles de la digestion

Iode bienfaits et effets secondaires digestion

L’iode, bien qu’essentiel à votre santé, peut parfois être impliqué dans des troubles digestifs, surtout si vous consommez des doses élevées, que ce soit à travers votre alimentation ou via des compléments alimentaires.

En effet, un excès d’iode peut avoir des conséquences indésirables sur votre système digestif.

Voici quelques-uns des troubles digestifs qui peuvent être associés à un apport excessif en iode :

  • Nausées et vomissements,
  • Diarrhée ou constipation,
  • Douleurs abdominales,
  • Brûlures d’estomac et reflux.

7. Problèmes de peau

L’iode peut parfois être associé à des problèmes de peau, surtout lorsqu’il est consommé en excès. Voici comment cela peut se manifester :

  • Acné et éruptions cutanées : l’iode stimule l’activité des glandes sébacées dans la peau, ce qui peut conduire à des éruptions cutanées ou à une aggravation de l’acné existante.
  • Dermatite ou urticaire : certaines personnes peuvent développer des réactions cutanées comme la dermatite ou l’urticaire en réponse à un apport élevé en iode. Ces réactions se manifestent généralement par des rougeurs, des démangeaisons et des éruptions cutanées.
  • Réactions allergiques : bien que rares, les réactions allergiques à l’iode peuvent également affecter la peau, se traduisant par des éruptions, des gonflements et des démangeaisons.

8. Problèmes de cœur

Iode bienfaits et effets secondaires coeur

L’iode joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de la thyroïde, et par extension, peut influencer la santé cardiaque.

En effet, un déséquilibre, notamment un excès d’iode, peut avoir de préoccupantes répercussions sur votre cœur :

  • Palpitations cardiaques et tachycardie : un excès d’iode peut stimuler la production excessive d’hormones thyroïdiennes, conduisant à l’hyperthyroïdie. Cela peut augmenter la fréquence cardiaque, provoquant des palpitations ou une tachycardie (un rythme cardiaque anormalement rapide).
  • Hypertension artérielle : l’hyperthyroïdie (par excès d’iode) peut également augmenter votre tension artérielle. Une thyroïde hyperactive accélère les fonctions corporelles, y compris la circulation sanguine, ce qui peut entraîner une hypertension.
  • Troubles du rythme cardiaque : dans certains cas, un excès d’iode et les déséquilibres hormonaux qui en résultent peuvent conduire à des arythmies, où le rythme cardiaque devient irrégulier. Cela inclut des conditions comme la fibrillation auriculaire (trouble du rythme des oreillettes).
  • Angine et insuffisance cardiaque : dans des cas plus graves, et surtout chez les personnes ayant des antécédents de maladies cardiaques, les effets de l’hyperthyroïdie sur le cœur peuvent conduire à une angine de poitrine (douleur thoracique due à une réduction de l’apport sanguin au cœur) ou à une exacerbation d’une insuffisance cardiaque préexistante.

9. Déséquilibre des minéraux

Un apport excessif en iode peut parfois conduire à un déséquilibre d’autres minéraux dans votre organisme. Voici comment cela peut se manifester :

  • Interférence avec l’absorption d’autres minéraux : un excès d’iode peut interférer avec l’absorption d’autres minéraux essentiels comme le calcium, le potassium, et le sodium. Cela peut perturber l’équilibre minéral et affecter diverses fonctions corporelles.
  • Effets sur le métabolisme du calcium : l’iode en excès peut influencer la régulation du calcium dans le corps. La thyroïde joue un rôle dans la régulation du calcium, et un déséquilibre hormonal dû à un excès d’iode peut perturber ce processus, pouvant conduire à des anomalies du taux de calcium.
  • Modification du niveau de sodium et de potassium : les hormones thyroïdiennes influencent l’équilibre des électrolytes. Une surproduction d’hormones thyroïdiennes due à un excès d’iode peut entraîner des variations dans les niveaux de sodium et de potassium, ce qui peut affecter le fonctionnement musculaire et cardiaque.
  • Risque d’ostéoporose : dans les cas où l’excès d’iode entraîne des perturbations du métabolisme du calcium, cela pourrait augmenter le risque d’ostéoporose, surtout chez les femmes ménopausées et les personnes âgées.

10. Toxicité aiguë

La toxicité aiguë de l’iode, bien que rare, est une condition sérieuse qui survient lorsqu’une grande quantité d’iode est ingérée en peu de temps. Cette situation peut entraîner plusieurs symptômes graves et nécessite une attention médicale immédiate ! Voici ce que vous devez savoir [9] :

  • La toxicité aiguë de l’iode se manifeste souvent initialement par des symptômes gastro-intestinaux sévères, tels que des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, et parfois de la diarrhée.
  • Une ingestion élevée d’iode peut provoquer un goût métallique dans la bouche, accompagné de sensations de brûlure au niveau de la gorge et de l’estomac.
  • Dans des cas graves, l’ingestion d’une grande quantité d’iode peut entraîner un œdème de Quincke, qui est un gonflement rapide et potentiellement dangereux des tissus, particulièrement autour de la gorge et des voies respiratoires.
  • Un apport massif en iode peut perturber de manière significative la fonction thyroïdienne, conduisant à des déséquilibres hormonaux aigus tels que l’hyperthyroïdie ou l’hypothyroïdie.
  • Dans les cas les plus extrêmes, une toxicité aiguë en iode peut causer des dommages aux reins, au cœur, et à d’autres organes, en raison de l’effet corrosif de l’iode à des concentrations élevées.

Il est crucial de comprendre que la toxicité aiguë de l’iode est généralement associée à l’ingestion de doses très élevées, bien au-delà des quantités présentes dans les compléments alimentaires standard ou dans une alimentation équilibrée. Elle est le plus souvent liée à des accidents, à une surdose de médicaments à base d’iode, ou à l’exposition à des produits chimiques industriels iodés.

Pris de manière adéquate, l’iode est un précieux allié pour votre santé !

Iode bienfaits et effets secondaires famille en forme iode

L’iode, un minéral essentiel à votre bien-être, offre de nombreux bienfaits pour la santé, ce qui fait des compléments alimentaires à base d’iode un choix judicieux pour de nombreuses personnes. Voici les principaux avantages de l’iode [10] — [13] :

  • Soutien de la fonction thyroïdienne : l’iode est crucial pour la production des hormones thyroïdiennes, qui régulent le métabolisme, l’énergie et la croissance. Un apport adéquat en iode assure le bon fonctionnement de votre thyroïde.
  • Développement cognitif : pour les femmes enceintes et les jeunes enfants, l’iode joue un rôle vital dans le développement du cerveau. Un apport suffisant en iode pendant la grossesse et l’enfance est essentiel pour un développement cognitif optimal.
  • Prévention des troubles thyroïdiens : la consommation régulière d’iode peut aider à prévenir les troubles liés à la thyroïde, comme le goitre (augmentation de la taille de la thyroïde) et l’hypothyroïdie.
  • Santé de la peau : l’iode contribue à la santé de la peau, aidant à la maintenir hydratée et à régénérer les cellules cutanées.
  • Fonction immunitaire : l’iode a un rôle dans le soutien du système immunitaire, aidant votre corps à combattre les infections.
  • Régulation du cycle menstruel : chez les femmes, un apport adéquat en iode peut aider à réguler le cycle menstruel et à réduire certains symptômes du syndrome prémenstruel.
  • Santé reproductive : l’iode joue un rôle dans la santé reproductive, tant pour les hommes que pour les femmes.

Prendre des comprimés ou des compléments alimentaires à base d’iode peut être particulièrement bénéfique si vous vivez dans une région où l’iode est peu présent dans le sol et l’alimentation. Cela peut aider à combler les carences alimentaires et à assurer un apport suffisant pour le bon fonctionnement de votre corps.

Conclusion

L’iode se révèle être un allié santé exceptionnel, jouant un rôle clé dans le maintien de nombreuses fonctions essentielles de votre corps. De la régulation de votre métabolisme par la thyroïde au développement cognitif, en passant par la santé de votre peau et la fonction immunitaire, les bienfaits de l’iode sont multiples et variés.

Toutefois, comme pour tout nutriment, l’équilibre est crucial. Un apport adéquat en iode, que ce soit via votre alimentation ou par des compléments alimentaires, peut contribuer grandement à votre bien-être général, tout en prévenant les troubles liés à une carence ou un excès.



Références

  1. J. b. Stanbury et al., « Iodine-Induced Hyperthyroidism: Occurrence and Epidemiology », Thyroid®, vol. 8, no 1, p. 83‑100, janv. 1998, doi: 10.1089/thy.1998.8.83.
  2. [« Hyperthyroïdie - Troubles hormonaux et métaboliques », Manuels MSD pour le grand public. Consulté le : 17 novembre 2023.
  3. [K. Markou, N. Georgopoulos, V. Kyriazopoulou, et A. g. Vagenakis, « Iodine-Induced Hypothyroidism », Thyroid®, vol. 11, no 5, p. 501‑510, mai 2001, doi: 10.1089/105072501300176462.
  4. « Hypothyroïdie - symptômes, causes, traitements et prévention - VIDAL ». Consulté le : 18 novembre 2023.
  5. « Excès d’iode - Troubles de la nutrition », Manuels MSD pour le grand public. Consulté le : 17 novembre 2023.
  6. « Goitre thyroïdien », Hôpital Fondation Rothschild. Consulté le : 18 novembre 2023.
  7. N. R. Rose, R. Bonita, et C. L. Burek, « Iodine: an environmental trigger of thyroiditis », Autoimmun. Rev., vol. 1, no 1, p. 97‑103, févr. 2002, doi: 10.1016/S1568-9972(01)00016-7.
  8. N. R. Wulf, J. Schmitz, A. Choi, et J. Kapusnik-Uner, « Iodine allergy: Common misperceptions », Am. J. Health. Syst. Pharm., vol. 78, no 9, p. 781‑793, mai 2021, doi: 10.1093/ajhp/zxab033.
  9. J. A. T. Pennington, « A review of iodine toxicity reports », J. Am. Diet. Assoc., vol. 90, no 11, p. 1571‑1582, nov. 1990.
  10. N. Bleichrodt, R. M. Shrestha, C. E. West, J. G. Hautvast, F. J. Van De Vijver, et M. P. Born, « The benefits of adequate iodine intake », Nutr. Rev., vol. 54, no 4, p. S72‑S78, 1996.
  11. F. Delange et P. Lecomte, « Iodine Supplementation: Benefits Outweigh Risks », Drug Saf., vol. 22, no 2, p. 89‑95, 2000, doi: 10.2165/00002018-200022020-00001.
  12. F. Delange, « Risks and benefits of iodine supplementation », The Lancet, vol. 351, no 9107, p. 923‑924, 1998.
  13. D. W. Miller, « Extrathyroidal benefits of iodine », J. Am. Physicians Surg., vol. 11, no 4, p. 106, 2006.
Retour au blog
  • Comment soulager un mal de tête avec des remèdes naturels ?

    Comment soulager un mal de tête avec des remède...

    Les maux de tête, fléau moderne souvent banalisé, représentent une réalité quotidienne pour de nombreuses personnes. Se manifestant sous diverses formes, du léger inconfort à la douleur persistante, ils peuvent...

    Comment soulager un mal de tête avec des remède...

    Les maux de tête, fléau moderne souvent banalisé, représentent une réalité quotidienne pour de nombreuses personnes. Se manifestant sous diverses formes, du léger inconfort à la douleur persistante, ils peuvent...

  • brulure d'estomac

    Brûlures d'estomac : Que faire ? Les remèdes ma...

    Les brûlures d’estomac, un trouble aussi courant qu’inconfortable, touchent un grand nombre de personnes à travers le monde. Souvent perçues comme une sensation de brûlure derrière le sternum, elles peuvent...

    Brûlures d'estomac : Que faire ? Les remèdes ma...

    Les brûlures d’estomac, un trouble aussi courant qu’inconfortable, touchent un grand nombre de personnes à travers le monde. Souvent perçues comme une sensation de brûlure derrière le sternum, elles peuvent...

  • bienfaits quercétine

    Les bienfaits de la quercétine : pourquoi l'int...

    La quercétine, un flavonoïde naturel, gagne rapidement en popularité dans le domaine du bien-être et de la santé. Connue pour ses propriétés antioxydantes impressionnantes, cette substance se trouve naturellement dans...

    Les bienfaits de la quercétine : pourquoi l'int...

    La quercétine, un flavonoïde naturel, gagne rapidement en popularité dans le domaine du bien-être et de la santé. Connue pour ses propriétés antioxydantes impressionnantes, cette substance se trouve naturellement dans...

1 de 3