Intestin poreux probiotiques

Hyperperméabilité intestinale : quel probiotique pour un intestin poreux ?

« Syndrome de l’intestin perméable », « hyperperméabilité intestinale », « intestin poreux », « intestin qui fuit », « intestin passoire » ou encore « leaky gut syndrome », autant de termes et d’expressions qui font référence à la même situation : un problème intestinal qui se répercute considérablement sur la vie des personnes qui en souffrent ! Mais c’est quoi exactement un « intestin poreux » ? Quelles en sont les causes ? Comment le « reperméabiliser » ou le « réétanchéifier » ? Ce sont les questions auxquelles nous allons répondre dans le présent article !

Qu’est-ce qu’un intestin poreux ?

La paroi interne de notre intestin grêle est formée de millions de villosités, et les cellules épithéliales — appelées « entérocytes » — qui recouvrent ces dernières sont, elles aussi, recouvertes à leur surface apicale de villosités microscopiques qu’on appelle « microvillosités ».

Ces villosités et microvillosités ont pour rôle de décupler la surface absorbante totale de l’intestin. Grâce à elles, cette dernière atteint en moyenne 250 m², soit l’équivalent d’un court de tennis !

Intestin 3d

Cette muqueuse intestinale fonctionne comme un filtre. Elle absorbe les nutriments dont nous avons besoin (vitamines, protides, lipides, glucides, oligo-éléments…) et empêche la pénétration de micro-organismes, de grosses molécules, de substances toxiques ou d’autres éléments non-nécessaires à notre organisme, voire potentiellement dangereux.

Lorsque la muqueuse intestinale est altérée, notamment lorsque les jonctions serrées entre les cellules de la paroi intestinale sont défectueuses, cette dernière laisse passer des molécules qu’elle ne laisserait pas passer en temps normal.

Elle devient trop perméable et perd son rôle de barrière. On parle alors d’hyperperméabilité intestinale. Certains emploient des expressions plus imagées pour désigner cette affection, notamment « intestin poreux », « intestin qui fuit » ou encore « intestin passoire ».

Quelles sont les conséquences d’un intestin poreux ?

Comme mentionné plus haut, la surface d’absorption totale de l’intestin grêle équivaut en moyenne à la superficie d’un court de tennis. En cas d’altération de la barrière intestinale et d’augmentation de sa perméabilité, de nombreuses molécules indésirables, potentiellement dangereuses, risquent de passer à travers cette immense surface pour atteindre la circulation sanguine et lymphatique.

Un intestin perméable peut donc entraîner de nombreux dysfonctionnements en laissant les substances étrangères pénétrer dans le milieu intérieur de l’organisme.

Virus, infections intestin poreux

Voici quelques-unes des manifestations et des répercussions les plus fréquentes d’un intestin poreux :

  • Les troubles digestifs : les nausées, les diarrhées, les ballonnements, les flatulences, les douleurs abdominales… Ce sont des symptômes non spécifiques, c’est-à-dire que leur présence n’est pas forcément due à un syndrome de l’intestin perméable et leur absence n’élimine pas non plus le diagnostic.
  • La fatigue : une sursollicitation du foie dû au passage de substances toxiques dans l’organisme entraîne une baisse d’énergie et une sensation de fatigue permanente. La carence en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels…) peut également participer à la genèse de cette fatigue chez les personnes atteintes d’un syndrome de l’intestin perméable.
  • Les infections à répétition : l’hyperperméabilité intestinale entraîne une baisse des défenses immunitaires. Les personnes avec un intestin poreux sont plus vulnérables face aux infections, particulièrement lors des périodes hivernales.
  • Des manifestations allergiques : le dysfonctionnement du système immunitaire induit par l’hyperperméabilité intestinale peut donner naissance à des allergies (eczéma, rhume des foins, asthme…) et à des intolérances alimentaires (gluten, lactose, caséine…).
  • Maladies auto-immunes : l’hyperperméabilité intestinale est soupçonnée d’être un facteur clé dans la genèse de nombreuses maladies inflammatoires et auto-immunes telles que la maladie de Crohn, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la fibromyalgie, la sclérose en plaques…

L’hyperperméabilité intestinale peut également être impliquée dans de nombreux problèmes de santé tels que l’acné, l’obésité, le psoriasis, les migraines, l’asthme, les tendinites, certains troubles de l’humeur (dépression), certains troubles de comportements

Quelles sont les causes du syndrome de l’intestin poreux ?

L’hyperperméabilité intestinale est une pathologie multifactorielle, c’est-à-dire que plusieurs facteurs interviennent dans son développement. Voici quelques-uns de ces derniers :

  • Le régime alimentaire occidental moderne : consommation d’aliments de plus en plus transformés contenant de nombreux composés néfastes pour l’organisme, particulièrement pour le système digestif (additifs, conservateurs, pesticides, métaux lourds…).
  • Le déséquilibre de la flore intestinale ou « dysbiose » : une modification quantitative (nombre de bactéries) ou qualitative (espèces de bactéries) de la flore bactérienne intestinale est l’un des principaux facteurs en cause dans l’apparition et la pérennisation du syndrome de l’intestin perméable.
  • D’autres facteurs : le stress de la vie quotidienne, la consommation régulière d’alcool, le surmenage physique ou la pratique d’une activité sportive trop intense…

Comment perméabiliser ou « étanchéifier » un intestin poreux ?

Il n’existe pas encore de traitement capable de guérir le syndrome d’hyperperméabilité intestinale. Les différentes stratégies qui sont mises en place peuvent toutefois permettre d’en atténuer les symptômes (notamment les troubles digestifs, les spasmes, les nausées, les flatulences, les allergies alimentaires…) et ainsi améliorer considérablement la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

La prise en charge du syndrome de l’intestin perméable a pour but d’agir sur les différents facteurs ayant participé à la genèse du problème, notamment l’alimentation, le stress et le surmenage physique.

Le traitement d’un intestin poreux peut donc faire appel à :

Des changements dans l’alimentation

L’alimentation occidentale moderne, avec la consommation d’aliments dits « ultra-transformés », est l’une des principales causes d’hyperperméabilité intestinale.

Il est donc important de modifier ses habitudes alimentaires pour préserver la santé intestinale et éviter de nombreux problèmes digestifs.

Voici quelques-uns des ajustements alimentaires à réaliser pour reperméabiliser un intestin poreux :

  • Consommer beaucoup de fruits et de légumes pour faire le plein de fibres, de vitamines et d’antioxydants.
  • Privilégier les aliments issus de l’agriculture biologique et éviter le plus possible les produits industriels.
  • Augmenter la consommation de légumineuses, d’oléagineux, d’huile de colza, d’avocat et surtout de poissons gras afin de faire le plein en oméga-3 et de rétablir un ratio oméga-3/oméga-6 correct (1/5 au minimum).
  • Consommer les fruits crus et privilégier la cuisson à la vapeur pour les légumes (éviter la cuisson à haute température, 110 °C maximum).
  • Supprimer le sucre raffiné et tous les aliments qui en contiennent (en particulier les aliments industriels).
  • Supprimer le gluten de son alimentation (contenu dans le blé, l’orge, le seigle, l’avoine…).
  • Éviter les laitages (action pro-inflammatoire) et consommer des aliments tels que le persil, les amandes, les épinards ou encore les figues sèches pour apporter du calcium.
  • Éviter les épices fortes qui agressent les parois digestives.
  • Éviter les graisses saturées (charcuteries, l’huile de palme, les viandes rouges en grande quantité…).

D’une manière générale, en cas de perméabilité intestinale élevée, il est recommandé d’adopter une alimentation la plus naturelle possible.

fruits légumes de qualité intestin poreux

La pratique d’une activité physique modérée régulière

L’hyperperméabilité intestinale peut être induite ou favorisée par des efforts physiques intenses inhabituels ou répétés. Ces efforts provoquent en effet une augmentation de la température centrale de l’organisme, favorisant la translocation bactérienne de la lumière intestinale à la circulation générale.

Ce passage des bactéries digestives dans le sang provoque alors une réaction inflammatoire systémique favorisant de nombreux problèmes de santé.

Pour éviter ce phénomène, il est recommandé de pratiquer une activité physique modérée, régulière, adaptée à ses capacités physiques, tout en laissant à l’organisme le temps de bien récupérer avec un bon sommeil et une bonne alimentation.

Perméabilité intestinale : renforcer la flore intestinale grâce aux probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes naturellement présents au niveau de notre organisme, faisant partie de la flore intestinale, buccale et aussi vaginale.

Le déséquilibre de la flore intestinale est l’une des principales causes de l’hyperperméabilité intestinale.

Apporter les bons probiotiques à l’organisme, en complément d’une alimentation adaptée, représente la base du traitement du syndrome de l’intestin perméable.

La prise quotidienne de probiotiques adaptés pendant plusieurs mois permet de rééquilibrer la flore intestinale, c’est-à-dire rétablir l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries.

Probiotique intesin flore

La correction du déséquilibre du microbiote intestinal contribue au renforcement du système immunitaire intestinal, à l’augmentation de la production de mucus, au maintien de l’intégrité de la barrière intestinale et à l’amélioration de la digestion des aliments.

Les bonnes bactéries peuvent être apportées en consommant régulièrement des aliments tels que les produits laitiers (surtout fermentés), les boissons fermentées, les dérivés du soja, la choucroute, le kimchi, le vinaigre de cidre…

Comme les produits laitiers et le syndrome de l’intestin qui fuit ne font pas bon ménage, il est parfois recommandé d’apporter les probiotiques nécessaires en consommant des compléments alimentaires qui en sont riches.

Hyperperméabilité intestinale : quel probiotique pour reperméabiliser l’intestin ?

Plusieurs souches bactériennes ont prouvé une efficacité supérieure lors de maladies intestinales chroniques telles que l’hyperperméabilité intestinale. On peut citer les deux principales : le Bacillus clausii et le Claustridium butyricum.

Ces souches bactériennes, apportées quotidiennement en quantité suffisante par le complément alimentaire Clasporin contribuent à :

  • Renforcer la muqueuse intestinale et l’aider à retrouver une meilleure étanchéité.
  • Stimuler la motilité intestinale et réguler le transit (lutter contre la constipation et les diarrhées).
  • Lutter contre la prolifération des mauvaises bactéries et favoriser un bon équilibre du microbiote intestinal.

Ces souches bactériennes sont donc particulièrement utiles dans le traitement du syndrome de l’intestin poreux, du syndrome de l’intestin irritable et d’autres maladies chroniques de l’intestin telles que la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique.


D’autres remèdes naturels pour améliorer la santé intestinale

En cas d’hyperperméabilité intestinale, à côté des probiotiques et d’une alimentation saine, d’autres remèdes naturels peuvent permettre une amélioration des symptômes.

Les prébiotiques

Les prébiotiques sont des substances organiques dont le rôle est de fournir de l’énergie aux probiotiques. Pour le dire plus simplement, les prébiotiques, c’est la nourriture des bonnes bactéries qui se trouvent dans notre intestin.

Les prébiotiques ont la particularité de n’être digestibles que par les bactéries bénéfiques (probiotiques). Ainsi, pour favoriser le développement des bonnes bactéries uniquement, il est recommandé d’apporter quotidiennement des prébiotiques par l’alimentation.

Les prébiotiques se trouvent naturellement dans des aliments tels que les fruits (banane, pomme, baies, mangue, tomate…), les légumes (navet, oignon, échalote, poireaux, artichaut…) et certaines plantes telles que la chicorée.

Pour apporter une bonne quantité de prébiotiques et rééquilibrer son microbiote intestinal, il peut être judicieux de recourir à des compléments alimentaires qui en sont riches. On peut notamment opter pour un produit à base d’acides humiques et fulviques qui sont particulièrement efficaces en cas d’intestin perméable grâce à leur action contre les toxines bactériennes et autres substances toxiques altérant la muqueuse intestinale.

La glutamine

Un déficit en glutamine, acide aminé qui représente le principal carburant des muscles et des cellules de l’intestin, peut contribuer au développement d’une hyperperméabilité intestinale. Il est donc recommandé d’en apporter suffisamment à l’organisme pour prévenir cette maladie, freiner son évolution ou améliorer ses symptômes.

Les oméga-3

Les aliments riches en oméga-3, acides gras polyinsaturés essentiels, doivent être consommés en quantités importantes en cas de syndrome de l’intestin perméable.

Ces bonnes graisses, en plus de lutter contre l’inflammation dans tout l’organisme, contribuent à réduire la quantité de gaz dans l’intestin, ce qui permet d’atténuer les ballonnements.

La curcumine

La curcumine, principe actif du curcuma, est très efficace pour lutter contre l’inflammation et le stress oxydatif (les radicaux libres et les effets néfastes qu’ils ont sur les entérocytes) au niveau de la muqueuse intestinale. Elle permet ainsi de préserver ou de rétablir l’intégrité de la paroi intestinale.

Elle stimule par ailleurs la digestion en augmentant la sécrétion biliaire.

La quercétine

Le syndrome de l’intestin perméable est très fréquemment associé à diverses allergies et intolérances alimentaires.

Pour lutter contre ces phénomènes allergiques, la quercétine, un flavonoïde et un puissant antioxydant, peut être utilisée.

Grâce à son action inhibitrice sur la production d’histamine (impliquée dans les réactions allergiques), la quercétine est particulièrement indiquée dans la gestion des intolérances alimentaires dans le cadre d’un syndrome de l’intestin poreux.

Conclusion

Il est essentiel de comprendre que l'hyperperméabilité intestinale peut avoir des répercussions sur l'ensemble du corps, y compris sur le système immunitaire et le bien-être mental. 

En identifiant les causes sous-jacentes et en prenant des mesures pour maintenir la santé de l'intestin, nous pouvons améliorer notre santé globale et notre qualité de vie.

Le probiotique Clasporin contient deux souches bactériennes, particulièrement efficaces lorsque l’on souffre d’une hyperpermeabilité intestinale.

Clasporin - Probiotique - Intestin Poreux - Inflammation et Infections Intestinales
Retour au blog
  • fatigue oculaire que faire

    Fatigue des yeux : Que faire contre la fatigue ...

    Imaginez ceci : vous êtes à la fin d’une longue journée de travail, vos yeux sont rivés sur l’écran depuis des heures. Vous commencez à ressentir des picotements, une légère pression...

    Fatigue des yeux : Que faire contre la fatigue ...

    Imaginez ceci : vous êtes à la fin d’une longue journée de travail, vos yeux sont rivés sur l’écran depuis des heures. Vous commencez à ressentir des picotements, une légère pression...

  • Garcinia Cambogia Perte de poids

    Les bienfaits du Garcinia Cambogia : Perte de p...

    Avez-vous déjà entendu parler du Garcinia Cambogia 🌿 ? C’est un fruit tropical qui pourrait bien devenir votre nouvel allié pour perdre du poids 🏋️‍♂️ ! Utilisé depuis longtemps par les habitants...

    Les bienfaits du Garcinia Cambogia : Perte de p...

    Avez-vous déjà entendu parler du Garcinia Cambogia 🌿 ? C’est un fruit tropical qui pourrait bien devenir votre nouvel allié pour perdre du poids 🏋️‍♂️ ! Utilisé depuis longtemps par les habitants...

  • vitamine b12

    Carence en vitamine B12 : les symptômes et risq...

    Les vitamines sont des alliées précieuses de notre santé. Parmi elles, la vitamine B12 occupe une place de choix, jouant un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre système nerveux, la...

    Carence en vitamine B12 : les symptômes et risq...

    Les vitamines sont des alliées précieuses de notre santé. Parmi elles, la vitamine B12 occupe une place de choix, jouant un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre système nerveux, la...

1 de 3