Lactoferrine et COVID, ce que la science nous a appris ces derniers mois

Lactoferrine et COVID, ce que la science nous a appris ces derniers mois

La période que nous traversons en ce moment est marquée par une politisation et une financiarisation de la médecine sans précédent. Il semble que, dans la panique générale, on oublie que le point de départ de notre santé reste notre système immunitaire. Les gouvernements, habitués à appliquer des solutions unilatérales, tentent de remplacer les médecins qui sont considérés comme dépassés, incapables de faire face et de trouver des solutions.

Mais fort heureusement, chaque jour les scientifiques du monde entier nous prouvent le contraire.  C’est notamment le cas du Dr. Hamid Merchant de l’Université de Huddersfield au Royaume-Uni et son équipe, dans leur prometteuse étude consacrée aux bienfaits de la lactoferrine dans la lutte contre les maladies respiratoires, et notamment le COVID-19. Petit tour d’horizon de ce que les chercheurs ont découvert.

anatomie digestion probiotique

La lactoferrine, une molécule bien connue de notre corps 

Ce nom ne vous dit peut-être rien, pourtant la lactoferrine n'a rien d'étranger pour le corps humain. Cette protéine est présente dans le lait maternel humain mais également de vache, ainsi que dans les fluides corporels des yeux, du nez, de l'œsophage et de l’intestin. Elle possède un rôle clef dans la régulation de l’activité du système immunitaire: en empêchant les cellules pathogènes et autres bactéries d’accéder au fer, élément essentiel de leur survie, la lactoferrine bloque le processus de multiplication cellulaire.

Concernant son action sur les virus, la lactoferrine bloque en partie les voies d’accès aux cellules via la membrane cellulaire, rendant ainsi la pénétration des virus plus compliquée.

Division cellulaire lactoferrine

L'hypothèse de départ, que l'équipe du Dr. Merchant s'était fixée, était donc que la lactoferrine, utilisée en complément alimentaire, pouvait réduire les risques de développer des maladies respiratoires, et que le Covid-19 pourrait y être sensible également. En effet, même si les bienfaits de cette protéine sont bien documentés, on ignorait jusqu'à présent si la prise de cette molécule sous forme de supplément avait également une valeur bénéfique.

Les résultats prometteurs de la lactoferrine

L'étude réalisée par les chercheurs, disponible ici, rend le professeur Merchant et son équipe optimistes quant aux possibilités offertes par cette protéine, prise en complément alimentaire. En effet, les résultats montrent des différences significatives entre les groupes de tests ayant consommé de la lactoferrine en complément alimentaire et ceux n’en ayant pas reçu.

"Étant donné l’importance, en milieu hospitalier, des infections des voies respiratoires durant la pandémie de COVID-19, nous avons cherché à examiner systématiquement les essais cliniques aléatoires interventionnels sur l'efficacité de la lactoferrine bovine dans la prévention de l'apparition des infections respiratoires", a déclaré le Dr Syed Hasan, un autre chercheur de l'université impliqué dans l'étude.

"L'administration de lactoferrine a montré une efficacité prometteuse dans la réduction du risque de maladie respiratoire et pourrait également avoir un rôle bénéfique dans la gestion des symptômes et le rétablissement des patients", a-t-il ajouté.

Ce sont ses propriétés antivirales et antibactériennes qui font de la lactoferrine un excellent complément alimentaire à utiliser contre la COVID-19 et d'autres infections respiratoires. Bien que ces résultats soient encore préliminaires et qu'ils méritent d'être confirmés par un plus vaste essai contrôlé et randomisé, il semble que la voie soit toute tracée pour que la lactoferrine deviennent un complément majeur dans la lutte contre les infections respiratoire, avec la vitamine D et le Zinc.

Mais ce n’est pas tout: "Les données actuelles sont également favorables à la fortification de la lactoferrine dans les préparations pour nourrissons - il ne faudra pas attendre longtemps pour que les parents puissent trouver des préparations pour nourrissons enrichies en lactoferrine dans les rayons", a ajouté le Dr Merchant.

Il semble donc que l'absorption de lactoferrine en plus grande quantité, notamment pendant les périodes hivernales et comme on le fait depuis longtemps avec les vitamines présentes dans les supermarchés soit un moyen simple, peu coûteux et efficace de renforcer nos défenses immunitaires.

La lactoferrine, un moyen simple de booster son immunité

Nous le savons, notre première ligne de défense (et pas seulement contre le COVID) est notre système immunitaire. Le renforcer et en prendre soin est le meilleur moyen de se passer de médicaments, d’éviter les maladies mais également, le cas échéant, de s’assurer une récupération rapide, de par une production d’anticorps efficaces. Au 21ème siècle, notamment à cause de la pollution de l’air, les infections des voies respiratoires se multiplient. La prise de lactoferrine en complément d’une hygiène alimentaire saine est un moyen simple de garantir une efficacité maximale de son système immunitaire en tout temps, d’éviter la plupart des complications et des “solutions” chimiques qui s’en suivent.

 

ABBGen Lactrim contre les infections respiratoires et l'anémie

Obtenir toutes nos actualités et nos conseils santé en un seul clic.