Prendre soin de son intestin par Marine Blumenthal - Nutritionniste

Prendre soin de son intestin par Marine Blumenthal - Nutritionniste

 

Dans cette deuxième vidéo, Marine nous explique le 1er pilier d’une alimentation équilibrée : La santé de l’intestin.

Notre intestin, notre deuxième cerveau, un organe clef. Vous y découvrirez notamment, les deux rôles fondamentaux de ce dernier, mais aussi :

○ L’importance d’une barrière intestinale saine.

○ Comment prendre soin de son intestin ?

○ Quels aliments privilégier et lesquels éviter.

🥕 Découvrez Marine Blumenthal https://www.blumnutrition.ch/

 

🎥 Les Autres interviews de Marine Blumenthal et ProFeel Life :

1️⃣ Les 4 piliers de l'alimentation saine

 

Transcription : 

Quand l'intestin va, tout va. Peux-tu nous en dire plus ?

L'intestin, il assume à mes yeux deux rôles absolument fondamentaux :

Le premier rôle fondamental qu'il assume, c'est qu'on s'est aperçu en fait que l'intestin était le producteur numéro un de la sérotonine, la sérotonine, qu'on appelle aussi l'hormone du bonheur, qui est responsable de différents processus internes de notre corps, et notamment la régulation de l'humeur. D’où l'importance d'en prendre soin.

Et puis, le deuxième rôle fondamental de notre intestin, c'est que je le vois un peu comme le filtre de notre organisme. C'est le siège de notre immunité. Ce qu'il faut voir, c'est que l'intestin, c'est un peu ce qui nous sépare du monde extérieur. Tout simplement parce que les aliments sont des substances qui proviennent du monde extérieur qu'on va mettre à l'intérieur de notre corps.

Et ces substances vont passer dans notre organisme à travers la barrière intestinale. C'est pour ça que j'utilise le terme barrière, parce qu'il y a vraiment cette image qu'on peut faire avec la barrière entre le monde extérieur et le monde intérieur.

Et du coup, cette barrière, si elle est défectueuse, si elle a des espèces de trous, elle va laisser passer des substances indésirables dans l'organisme qui peuvent déclencher des réactions indésirables sous forme par exemple de douleurs, de maux de tête, de problèmes de peau tels que l'acné, l'eczéma. Ça peut ressortir finalement sous toute forme, tout simplement parce qu'il y a des substances indésirables qui sont passées au travers de cette barrière.

Donc en prendre soin est absolument essentiel.

Comment prendre soin de son intestin ?

Maintenant, comment est-ce qu'on prend soin de son intestin ?

Dans notre intestin, il y a déjà, on appelle ça la flore intestinale. Donc il y a tout un monde en fait qui vit dans nos intestins. Et l'idée, c'est de prendre soin de ce monde. Ce petit monde aime beaucoup les fibres et c'est la raison pour laquelle il est important de revenir à un des principes fondamentaux qui est de consommer les aliments sous leur forme la plus brute possible. Tout simplement parce que typiquement, quand on va manger un fruit entier plutôt qu'en jus, on aura toutes les fibres dans ce fruit.

Quand on va manger une céréale, par exemple de l'orge sous sa forme entière plutôt que des pâtes, ou c'est de la semoule, ou il y a beaucoup des fibres de la céréale qui sont parties, on aura quelque chose de moins qualitatif en termes de fibres pour notre intestin.

Donc, d'avoir une alimentation la plus brute possible permet d'amener cette quantité de fibres essentielles à la bonne santé de l'intestin. Ces fibres qui vont permettre de nourrir les bonnes bactéries intestinales.

Ça, c'est dans les bonnes substances, maintenant il y a des substances où ça vaut la peine, peut-être, d'en limiter sa consommation, par exemple le gluten, qui est une substance assez irritante pour les parois intestinales.

Et c'est vrai que dans notre alimentation occidentale, on a tendance à consommer pas mal de gluten sous forme d'aliments à base de blé, d'épeautre aussi maintenant.

Et ça vaut la peine de ne pas forcément abolir à tout prix le gluten, mais en tout cas d'avoir une réflexion sur la quantité de gluten qu'on consomme, le gluten étant particulièrement problématique lorsqu'il est dans les préparations industrielles qui contiennent en fait du blé principalement.

Le gluten oui, mais encore ?

Et puis autre substance qui vaut la peine, aussi, d'être considérée avec modération : c'est le sucre, parce que le sucre, en fait, va avoir tendance à nourrir les mauvaises bactéries, les mauvaises bactéries intestinales.

Mais ce qui est aussi intéressant à relever, c'est que le sucre va nourrir les mauvaises bactéries où qu'elles soient dans notre organisme.

Un exemple tout bête, mais si on est parents et qu'on a des enfants qui font des rhumes à répétition, des rhumes où c'est vert épais, vraiment le truc qui dégénère systématiquement en bronchites, c'est peut-être que la consommation de sucre doit être surveillée parce que les mauvaises bactéries qui sont également présentes dans le mucus, par exemple, vont proliférer puisqu'elles aiment beaucoup le sucre.

Et c'est exactement la même chose qui se passe dans notre intestin, d'où l'importance de surveiller sa consommation de sucre.

 

CLASPORIN® Retard - Probiotique - Inflammation et Infection Intestinale