Comment fonctionne le système digestif ?

Comment fonctionne le système digestif ?

Notre appareil digestif est une machine formidable, aussi puissante que complexe. De la bouche au gros intestin, des processus chimiques et physiques prennent place afin de tirer le maximum de nutriments de la nourriture ingérée tout en protégeant l’organisme des dangers potentiels.

Si l’on a pour objectif de se maintenir en bonne santé sur le long terme en évitant les maladies, il est intéressant de comprendre le processus de digestion.

En effet, les problèmes liés au système digestif sont souvent des signes d’un dysfonctionnement quelque part dans le processus. Dans cet article, nous allons voir ensemble les différentes étapes de la digestion et comment tout cela fonctionne.

La bouche et les glandes salivaires

La première étape du processus de digestion a lieu dans la bouche. Ici, la mastication a pour but de broyer les aliments. Le liquide salivaire produit par les glandes est un mélange de sécrétions qui aident à lubrifier et à décomposer les aliments. 

La mastication a également pour effet d’envoyer à l’estomac un signal lui indiquant de préparer ses propres sécrétions pour l’arrivée du “bol alimentaire” créé dans la bouche.

Lors de la déglutition, la langue pousse le bol alimentaire dans l'œsophage, qui prend le relais.

Le saviez vous ?

Nous produisons jusqu'à un litre de salive par jour !

Trois paires de glandes salivaires (en plus de celles situées sous la langue), permettent de la produire en quantité suffisante.

 Jeune femme mange son déjeuner sur le canapé

L’œsophage

Les muscles de la paroi de l'œsophage créent des vagues synchronisées qui l'une après l'autre propulsent lentement la nourriture dans l’estomac.

Dans ce processus, appelé péristaltisme, les muscles situés derrière le bol alimentaire se contractent, le pressant vers l'avant, tandis que les muscles situés devant lui se détendent, lui permettant d'avancer sans résistance.

Ainsi, il est possible d’avaler de la nourriture, même en faisant le poirier !

Bon à savoir: L’œsophage est constitué de plusieurs couches de fibres musculaires, permettant le passage des aliments.

 

Lorsque le bol alimentaire atteint l'extrémité inférieure de l’œsophage, la pression exercée par l'aliment signale à une valve musculaire - le sphincter œsophagien inférieur - qu'elle doit se détendre et laisser l'aliment pénétrer dans l’estomac.

L’œsophage est hermétiquement isolé de l’estomac car il ne possède pas de paroi le protégeant des acides contenus dans l’estomac.

L’estomac

L'estomac est un organe doté de solides parois musculaires. Lorsque les aliments atteignent l'estomac, ils sont mélangés à de l'acide et à de puissantes enzymes qui les décomposent.

Ces sucs gastriques agissent également pour tuer les bactéries qui peuvent se trouver dans les aliments.

Les enzymes et les acides se mélangent aux aliments qui ont déjà commencé à se décomposer dans la bouche et l'œsophage, et grâces aux muscles présents dans l’estomac, se transforment en "chyme" ; il s'agit d'une masse semi-liquide qui est expulsée par l'estomac et envoyée vers les intestins pendant la digestion.

Illustration dessin d'un estomac humain en digestion

Comment ?

Par des mouvements de contraction musculaire, l’estomac pousse la masse ainsi formée en direction de l’intestin grêle.

 

A la fin de l’estomac, le sphincter pylorique, qui donne sur l’intestin grêle, ne s’ouvre que de quelques millimètres. Ainsi, les plus gros morceaux restent dans l’estomac pour s’y liquéfier un peu plus.

L’intestin grêle

L’intestin grêle est formé de segments distincts, le duodénum, le jéjunum et l'iléon.

C’est dans l’intestin grêle que se fait la plus grande partie de la digestion, et ou tous les nutriments restants sont absorbés.

Illustration dessin à la main gros intestin et intestin grêle système digestif

Le duodénum

Le duodénum accomplit une bonne partie de la digestion chimique, ainsi qu'une petite part de l’absorption des nutriments ; la principale fonction du jéjunum et de l'iléon est de terminer la digestion chimique et d'absorber ces nutriments ainsi que l'eau et les vitamines.

La sécrétion des enzymes digestives dans l’estomac provoque habituellement la production de substances chimiques par le pancréas et le foie, notamment la célèbre bile, qui sont utilisées dans le duodénum.

Le jéjunum

Le jéjunum, tout comme les autres parties de l'intestin grêle, est responsable de l'absorption des nutriments contenus dans les aliments dans la circulation sanguine. Le jéjunum est capable d'absorber ces nutriments car il est tapissé de saillies en forme de doigts appelées villosités.

Les villosités absorbent les nutriments sous forme de minéraux, d'électrolytes, de glucides, de protéines et de graisses. Les nutriments sont absorbés dans la circulation sanguine où ils peuvent être utilisés comme source d'énergie par l'ensemble du corps.

L’iléon

La chyme passe ensuite dans la dernière partie de l'intestin grêle, la plus longue, appelée iléon. Sa principale fonction est d'absorber la vitamine B12, les sels biliaires et tous les produits de la digestion qui n'ont pas été absorbés par le jéjunum.

Par conséquent, l'iléon présente une surface extrêmement importante à la fois pour l'adsorption des molécules enzymatiques et pour l'absorption des produits de la digestion.

Ce qui reste de la nourriture lorsqu'elle atteint l'extrémité de l'iléon est une combinaison d'eau, d'électrolytes - comme le sodium et le chlorure - et de déchets, comme les fibres végétales et les cellules mortes qui se détachent de la paroi du tube digestif.

C’est également le long de l’intestin grêles que l’on retrouve près de 100 milliards de bactéries réparties en plusieurs centaines d’espèces. Tapissant les parois du tube digestif, elles ont un rôle majeur dans la digestion et la prévention des maladies.

Le gros intestin

Le gros intestin est un large tube musculaire d’environ 7 à 10 cm de diamètre qui s'étend du cæcum (la première partie, reliée à l’intestin grêle) au rectum. Il mesure environ 1,5 m de long.

La bouillie d'aliments digérés passe de l'intestin grêle au côlon en passant par la valve iléo-cæcale et le cæcum, où elle se mélange aux bactéries bénéfiques du côlon. 

On pense parfois à tort que les vitamines sont des nutriments qui sont absorbés uniquement plus haut dans le tube digestif, mais le côlon joue un rôle très important dans l'absorption des vitamines nécessaires à une bonne santé. Ces vitamines sont en fait produites par des bactéries saines dans le côlon via la fermentation. 

La chyme se déplace dans les quatre régions du côlon pendant plusieurs heures grâce au péristaltisme. Dans certains cas, ce processus peut devenir beaucoup plus rapide grâce aux vagues de péristaltisme plus fortes qui suivent un repas copieux.

Le saviez vous ?

Les maladies affectant le gros intestin telle que le syndrome de l'intestin irritable (SCI) ou encore la maladie de Crohn peuvent mener à une ablation partielle de cette partie du tube digestif.

 

Au fur et à mesure de son passage à travers le gros intestin, davantage d'eau et de nutriments sont absorbés et le mélange se transforme en selle. Ces selles sont ensuite stockées dans le côlon sigmoïde jusqu'à ce que le corps les évacue via le rectum et l’anus.

Les selles sont principalement constituées de débris alimentaires et de bactéries. Lorsque le côlon descendant est plein, il vide son contenu dans le rectum.

 

ABBGen - Clasporin - Syndrome de l'intestin irritable et maladie de crohn

Clasporin - Probiotique - Inflammation et Infection Intestinale


Obtenir toutes nos actualités et nos conseils santé en un seul clic.